Les salons et les rendez-vous d'affaires de l'ESS

photo d'un salon d'affaires très fréquenté

Enjeux

Un grand nombre de structures de l’ESS développent une activité marchande à travers la vente de biens et/ou de services pour assurer la pérennité de leurs modèles économiques, consolider et développer leurs emplois, être en mesure de changer d’échelle. Or, ces structures ne disposent que trop rarement de fonctions supports les dotant d’une réelle force commerciale leur permettant de faire connaître leurs offres à travers un travail de prospection et de promotion.

Dans le cadre de la loi ESS, votée le 30 juillet 2014, l’article 6 reconnait les CRESS comme interlocuteurs régionaux, ayant pour mission, notamment, l’appui aux entreprises du secteur. Les CRESS initient depuis plusieurs années des expérimentations afin d’accompagner les structures de l’ESS à professionnaliser leur développement commercial, à créer des synergies entre elles et avec les acteurs locaux privés hors ESS et acteurs publics.

C’est ainsi que les CRESS, en lien avec leurs partenaires sur les territoires, organisent des salons et diverses rencontres professionnels afin de promouvoir les relations d’affaires comme axe stratégique de développement des acteurs de l’ESS, notamment avec l’objectifs de consolider leur visibilité, d’optimiser leur prospection commerciale en région auprès des entreprises (ESS et hors ESS), des collectivités locales, d’informer et d’orienter les donneurs d’ordres publics et privés vers les prestataires de l’ESS, de développer leur réseau de partenaires, de signer de nouveaux contrats et d’augmenter ainsi leur chiffre d’affaires

Si l’ensemble du territoire national n’est pas encore couvert, ceci pouvant s’expliquer par la genèse encore récente de certaines actions (les premiers salons datent de 2008 mais les rendez-vous BtoB sont le fruit d’une expérimentation conduite en 2013 et l’animation de réseaux de décideurs économiques de 2014), l’ambition du réseau des CRESS est de tendre vers une couverture nationale d’ici 2017.

Le Salon d’affaires – Coventis en Languedoc-Roussillon

Image Logo Coventis

Coventis est né d’une volonté de réunir les acteurs et entrepreneurs de l’ESS en Languedoc-Roussillon afin de favoriser les échanges entre entreprises de l’ESS et de créer de l’opportunité commerciale.

L'objectif de ce salon est de mobiliser des personnes aux valeurs communes autour de projets économiques socialement responsables, développer des flux d'échanges visant des objectifs sociaux et environnementaux et promouvoir les produits et les services des différentes filières qui composent l'économie sociale et solidaire.

Coventis se décompose en 3 actions transversales :

  • Un salon d'affaires qui rassemble la diversité des structures et des partenaires de l'ESS. Cet évènement biennal est le fruit de la volonté des acteurs de se rencontrer et de tisser des liens entre eux. Il contribue à construire et à valoriser le sentiment d'appartenance au secteur de l'ESS et permet de développer des marchés à travers des conventions commerciales ou des partenariats.
  • Un facilitateur d'affaires. Son objectif est de multiplier les flux d'échanges et renforcer le développement d'un marché "intra ESS" puis "extra ESS" par la prospection, la coordination et l'animation d'une offre de développement d'affaires.
  • Un portail d'affaires qui référence les entreprises de l'ESS ainsi que leurs offres de produits ou de services. Il contribue à la promotion et au développement de l'achat socialement responsable en permettant une recherche ciblée

Co-organisé par la CRESS et la Région Languedoc-Roussillon, Coventis, premier salon d’affaires dédié aux entreprises de l’ESS, est la partie visible de ce travail de fond mené pour développer l’activité des entreprises ESS. C’est dans ce même souci d’œuvrer pour le développement économique régional que la Région souhaite prolonger l’effort entrepris, sur les prochaines années, en inscrivant l’ESS et l’innovation sociale comme priorités du Schéma Régional de Développement Économique 2014-2020.

Pour la 6ème édition, Coventis 2016 a pour thème l’économie circulaire et couvrira la nouvelle grande région Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussilon. Ouvert au Corum de Montpellier les 19 et 20 mai prochains, ce salon professionnel est l’occasion également de proposer de nouveaux espaces de travail :

  • Des conférences : « Apprendre l’économie circulaire » animée par Camille Dorival du magazine Alternatives économiques et en présence de Grégory Giavarina de l’institut d’économie circulaire
  • Des ateliers sur plusieurs thématiques comme « La transition énergétique », « Le tri sélectif », etc.
  • Des expositions sur l’économie circulaire avec la collaboration du photographe de presse montpelliérian David Richard
  • Un espace dédié au rendez-vous BtoB

Retrouvez le dossier de présentation 

Plus d’informations sur le site dédié à Coventis.

Le Salon national ESS à Niort

La deuxième édition du salon national ESS, organisée par la région Poitou-Charentes, le CNCRES et la CRESS Poitou-Charentes, en partenariat avec la communauté d’agglomération du Niortais, s’est déroulée les vendredi 23 et samedi 24 octobre 2015 sur le site de l’Acclameur à Niort. Créé avec la volonté de faire connaître l’économie sociale et solidaire auprès du grand public et de favoriser les rencontres entre professionnels, le salon est l’occasion de montrer l’image d’une économie plus humaine, qui concilie performance sociale et économique.

L’édition 2015 a bénéficié d’un fort engagement national, avec l’obtention de la labellisation COP21 et la visite de Martine Pinville, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire.

Avec l’apparition d’un chapiteau sur le parvis de l’Acclameur, destiné à valoriser les initiatives sociales innovantes, la manifestation a pris de l’ampleur et a accueilli 150 structures, régionales et nationales, pour un public en hausse.

En mettant l’accent sur les démarches participatives et l’économie collaborative, le salon national de l’ESS a voulu souligner l’approche humaniste de l’ESS, où chaque individu peut devenir acteur d’un projet collectif.

Cette seconde édition a été l’occasion de lancer la 3ème édition de Campus Coopératives (école internationale d’été des jeunes créateurs de coopératives) par le Président de l’URSCOP Poitou-Charentes, Fernando Almeida et la Secrétaire d’Etat, Martine Pinville. Elle aura permis également la remise des trophées « L’entrepreneuriat au féminin » et « jeunes et engagé ».

Quelques chiffres sur l’édition 2015 :

  • 117 stands
  • 500 professionnels
  • 50 intervenants régionaux et nationaux
  • 600 participants aux ateliers et conférences

L’édition 2016 du Salon national ESS se tiendra les 12 et 13 octobre 2016. Le programme sera accessible en mai 2016.

Plus d’informations sur le site du salon

Le rendez-vous d’affaires – l’exemple des « ESSPRESSO » en Poitou-Charentes

Logo Les Esspresso

Organisées sous forme d'un salon d'affaires, les ESSPRESSO sont consacrées exclusivement aux professionnels dans l'objectif de développer leur activité économique.

Ces réunions rassemblent à chaque événement une cinquantaine de participants issus de l'Economie Sociale et Solidaire ou désireux de collaborer avec des entreprises de l'ESS.

A l'occasion de ces rencontres, chaque participant obtient 5 rendez-vous d'affaires de 30 minutes avec d'autres professionnels inscrits, pour se faire connaitre et développer son réseau de partenaires.

En 2013, la CRESS Poitou-Charentes a mobilisé ses adhérents et ses partenaires pour expérimenter une nouvelle activité qui favoriserait le développement des échanges commerciaux et le rapprochement entre acteurs de l’économie sociale et solidaire en région Poitou-Charentes.

Avec le soutien du Fonds Social Européen, une stratégie sur 3 ans est mise en place permettant de positionner le développement dans son environnement, de définir un plan d’action opérationnel et de préciser les besoins et attentes des donneurs d’ordre.

Des entretiens auprès d’adhérents de la CRESS, de professionnels, des entreprises et collectivités de la région sont conduits en vue de recenser les besoins et les mettre en relation avec des structures pouvant potentiellement y répondre et ainsi conclure des conventions d’affaires.

Un réseau de partenaires autour de l’opération est mis en place pour relayer l’information et identifier les potentiels de coopération, faciliter la prospection et la prise de contact avec les entreprises ESS en région.

Le premier salon d’affaires, en novembre 2013 a réuni une cinquantaine de participants. Chaque participant obtient 5 rendez-vous avec d’autres acteurs inscrits en amont de la rencontre. Chaque rendez-vous dure 30 min et est proposé par la CRESS qui a organisé la mise en relation.

La réussite de ce premier exercice, 5 conventions d’affaires signées pour un montant de 150 000€, se prolongera les années suivantes par la mise en place d’ESSPRESSO à l’échelle des départements de la région Poitou-Charentes. La CRESS et ses partenaires prévoient une déclinaison sectorielle de ce format d’intervention (tourisme et comité d’entreprise et sur IAE et collectivités).

Plus d’informations sur le site : http://www.esspresso.fr/

Le club d’entrepreneurs – l’exemple de Busin’ess en Picardie

Logo BusinessLe projet Busin’ESS porté par la CRESS Picardie est expérimental et en phase de lancement. A travers la mise en place d’une fonction de développeur d’affaires, la CRESS Picardie souhaite :

  • Agir sur l’offre des structures de l’ESS (à travers un volet « achat ») afin de la structurer et de la faire connaître auprès des entreprises classiques et des collectivités. 

Concrétisation : Le chargé de développeurs d’affaires rencontre dans le cadre d’une réunion publique la responsable RSE de Pôle Emploi qui lui rend compte de la nouvelle politique de Pôle Emploi en la matière. Cherchant de nouveaux prestataires dans l’ESS pour mettre en œuvre cette politique dans le cadre d’achat de prestation en matière de restauration ou encore de communication, le chargé de développeurs d’affaires la met en relation avec les acteurs susceptibles de pouvoir répondre à ses besoins.

Sur ce point, les activités suivantes sont privilégiées : Artisanat ; Bâtiment ; Blanchisserie ; Collecte, traitement, recyclage des déchets ; Espaces verts ; Impression, communication, édition ; Propreté, entretien ; Production, transformation, distribution alimentaire, Restauration ; Transport, logistique, conditionnement

  • Agir sur la demande des entreprises classiques et des collectivités (à travers un volet « services clé en main » et un volet « approche FAI ») afin d’être en mesure de recueillir et répondre à leurs besoins sur la base de projets déjà éprouvés ou à construire. 

Concrétisation : Le chargé de développeur d’affaires rencontre le responsable du club d’entrepreneurs du Pôle hydraulique et mécanique d’Albert. Discutant de la question de l’équilibre entre temps professionnel et temps privé, et des services pouvant être proposés aux salariés, ce dernier lui fait part d’un projet avorté de crèche interentreprises au niveau du pôle. Faute de personnes pour le construire et le porter, le projet n’a pu être mis en œuvre alors qu’il pourrait renforcer l’attractivité du site en vue d’attirer du personnel qualifié. Le chargé de développeur d’affaires organise la rencontre entre le responsable du pôle et un acteur de l’ESS susceptible de concevoir et mettre en œuvre le projet.

Sur ce point, les activités suivantes sont privilégiées : conciliation des temps entre vie privée et vie professionnelle (crèche / centre de loisirs / restaurant inter-entreprises, conciergerie, plateforme de mobilité, valorisation des déchets…), valorisation des déchets.

Concrétisation : Le chargé de développeur d’affaires rencontre le Délégué régional du Groupe La Poste. Les échanges mettent en évidence des difficultés rencontrées par le Groupe La Poste concernant la maintenance de leurs vélos électriques ainsi que la volonté affichée du Groupe de travailler avec des acteurs de l’ESS pour aboutir à une gestion locale permettant de rationaliser les coûts, les délais et le suivi. Le chargé de développeur d’affaires transfère le dossier dans le cadre de la Fabrique à initiatives afin de construire un projet avec des acteurs de l’ESS des territoires concernés pour répondre à ce besoin.

Si ces deux axes sont complémentaires, c’est bien l’entrée « offre des acteurs de l’ESS » qui est privilégiée en vue d’approcher les entreprises classiques et les collectivités. Une fois le premier contact établi de la sorte, il est en effet possible d’avancer sur les besoins potentiellement repérés soit en assurant la mise en relation avec les acteurs compétents, soit en formalisant un projet sur la base de la méthode Fabrique à initiatives.

Cartographie des bénéficiaires

Les bénéficiaires des actions menées par les CRESS ne se limitent pas aux seules structures de l’ESS. A travers ces actions, ce sont des enjeux de décloisonnement et d’animation territoriale qui sont également véhiculés.

L’enjeu de décloisonnement, depuis longtemps exprimé, a jusqu’à maintenant toujours buter sur les moyens de sa mise en œuvre. Si quelques initiatives ont été menées afin de favoriser des rapprochements entre entreprises de l’ESS et entreprises classiques, il est toujours apparu difficile de définir des pistes de coopérations communes et d’engager des actions collectives. Dans ce cadre, les représentants des entreprises classiques ont souvent exprimé le sentiment d’être sollicités sur des sujets qui n’étaient pas les leurs et sur la difficulté qui était la leur de travailler à une échelle trop macro.

A travers une fonction de développeur d’affaires, il s’agit ainsi d’approcher directement les entreprises classiques et de discuter avec elles de leurs besoins et de la meilleure façon d’y répondre à travers l’identification de nouveaux partenaires potentiels dans le champ de l’ESS. Il en va de même avec les acteurs publics d’un territoire.

A travers le travail du développeur d’affaires, l’enjeu réside dans la capacité de la CRESS à mobiliser trois types d’acteurs (entreprises ESS, hors ESS et pouvoirs publics) en faveur du développement économique local.

Cartographie des acteurs mobilisés pendant les salons

Se développer

Actualités de l’ESS

Hackathon Egalité Femmes-Hommes : Allez-vous libérer du temps pour l’égalité femmes-hommes ?

Dans le cadre du plan interministériel pour l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (2016-2020), le ministère chargé des droits des femmes, en lien avec la DGCS organisera, avec l’appui du SGMAP un hackathon dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Il se déroulera à Paris, en 2 parties : 24 février et le 5 mars 2017.

Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

Les coopératives, championnes de l'économie sociale et solidaire - Interview de Martine Pinville à la chaîne euronews et visite de la SCOP atelier de forge.

Les coopératives sont présentes dans de nombreux secteurs, de la banque aux énergies vertes en passant par la santé, l‘éducation, l’agriculture et l’assurance. Il y a 180.000 coopératives aujourd’hui en Europe. Elles emploient plus de quatre millions et demi de personnes.

Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

Journées de sensibilisation à l'ESS dans les territoires

En application d'une convention Etat et CNFPT, des journées de sensibilisation et de formation, dans les territoires, à destination des élus et des agents des collectivités locales, des services de l’Etat, de la CDC et de bpifrance. Prochaine journée le 9 mars 2017 à lille.

Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

ESS en action / portraits

Newsletters de l'ESS

Nouvelle lettre d’information du Portail de l’ESS à l’Ecole : restez informés !

Avec  cette Lettre, suivez les actualités du Portail, du dispositif « Mon ESS à l’Ecole », de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2017. Retrouvez la Lettre du Portail de l’Economie Sociale et Solidaire à l’Ecole de Février 2017.
Restez informés des dernières ressources pédagogiques mises en ligne sur le Portail ou des actualités de l’ESS

Plus de détails
Retourner en haut de la page
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord