Le Drenche : un journal qui pousse à l’engagement citoyen

- Publié le : 06 février 2017 -
illustration de l'actualité : Le Drenche : un journal qui pousse à l’engagement citoyen

“Un journal qui pousse à l’engagement citoyen”

Image du journal Le DrencheAvez-vous déjà eu des difficultés à vous faire une opinion sur un sujet d’actualité ? Vous est-il déjà arrivé de lire un article sans vraiment savoir de quoi il s’agissait ? D’assister à un débat télévisé sans réussir à vous faire une opinion ? Sans doute...

C’est de ce constat que sont partis deux jeunes entrepreneurs, Antoine, 34 ans, et Florent, 30 ans, pour lancer un journal d’un genre complètement nouveau ; un journal de débats, qui favorise la tolérance et l’engagement citoyen.

L’idée est de présenter au lecteur, pour chaque question d’actualité et chaque problématique de société :

  • un contexte, court et factuel, pour situer le sujet,
  • deux tribunes d'avis opposés, chacune rédigée par une personne compétente, légitime, et engagée.

Un seul but ; aider le lecteur à se forger sa propre opinion, pour faciliter par la suite l’engagement citoyen.

Dans le rôle des rédacteurs, seulement des personnes légitimes, compétentes, engagées, convaincues et convaincantes. Il peut s’agir de personnes de terrain (associations, professionnels, ONG, etc.), de chercheurs, d’universitaires, ou d’élus, locaux ou nationaux. Leur point commun est qu’ils ont une légitimité naturelle pour parler du sujet traité.

“Les rédacteurs sont emballés”, explique Florent. “Lorsqu’ils sont vraiment convaincus, ils n’hésitent pas à exposer leurs arguments dans le journal, même en sachant que quelqu’un défendra l’avis opposé. Sur notre site internet (ledrenche.fr), nous avons reçu plus de 250 tribunes argumentées”.

 

Deuxième particularité du Drenche, c’est également un journal papier.

Pour toucher un maximum de lecteurs, le journal est imprimé à 60 000 exemplaires, et distribué gratuitement dans les facs, universités et grandes écoles de la région parisienne.

“Les étudiants sont le public qui a le plus besoin de ce type d’outils. C’est donc naturellement que nous avons commencé par ce public”, détaille Antoine.

Il est également disponible par abonnement pour les villes qui ne sont pas desservies par la distribution gratuite.

De plus, le journal est démocratique dans sa gouvernance et dans son fonctionnement. Les salariés, prestataires et parties prenantes prennent part aux grandes décisions de l’entreprise ; cela fait partie des engagements aux valeurs de l’économie sociale et solidaire.

Et ce sont les lecteurs qui proposent et choisissent les sujets qu’ils souhaitent voir traités, via un comité de rédaction ouvert à tous. Cela permet de coller à leurs attentes, et d’être parfaitement transparent sur le fonctionnement de la rédaction.

image-symbole-le-drenche

 

Enfin et surtout, Le Drenche est un journal qui pousse à l’action.

“Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait plusieurs étapes dans une démarche d’engagement. Au préalable, il faut être conscient des enjeux de société, s’être positionné par rapport à ces enjeux, et ensuite disposer d’outils permettant de passer facilement à l’action, explique Antoine. Le Drenche agit sur l’ensemble de cette chaîne”.

En effet, le journal propose des infographies et des contextes courts pour être conscient de la problématique, des débats argumentés pour se forger sa propre opinion, et des outils faciles d’accès pour passer à l’action.

Quels sont ces outils ? La plupart du temps, il s’agit d’initiatives de la “civic tech”, ces technologies citoyennes qui permettent aux individus d’agir. Concrètement, il peut s’agir d’aller comparer des programmes politiques avec Voxe.org, poser des questions aux élus avec l’association Questionnez vos élus, participer à l’écriture d’un projet de loi avec Parlement et Citoyens, etc.

Et ça fonctionne : tous les jours, environ un millier de lecteurs viennent sur ledrenche.fr pour se forger une opinion, et une partie d’entre eux passe à l’action tout de suite après.

“Nous pensons que c’est un petit pas vers un meilleur fonctionnement démocratique”, explique Florent.

Cela permet également de combattre les “bulles filtrantes”, ce fameux phénomène qui fait qu’au quotidien, nous lisons et échangeons avec des personnes qui partagent déjà notre opinion.

Dans 80% des cas, les lecteurs qui viennent sur Le Drenche ont déjà une opinion, et n’en changent pas. Cependant, cela leur permet de lire des avis opposés aux leurs, et d’être plus compréhensifs, plus tolérants envers les personnes qui pensent différemment.

“Nous avons même réalisé que certains de nos lecteurs commencent par lire l’avis opposé au leur, ajoute Florent. C’est génial ! Nous avons réussi à susciter de la curiosité pour la différence !”

 

Pourquoi Le Drenche ?

Le nom du journal, le Drenche, a de quoi surprendre. Difficile à prononcer, le nom vient de DRoite, cENtre et gauCHE.

“Nous avons voulu résumer le concept dans le nom”, indiquent les créateurs. “Mais le journal ne parle pas que de politique, bien sûr !” s’empresse de préciser Antoine. “Toutes les problématiques de sociétés, et les grands enjeux de l’actualité sont traités.”

Les futurs enjeux pour Le Drenche sont de permettre à un maximum de monde de se forger leur propre opinion, ce qui peut apparaître crucial une année d’élections, et de décliner le concept pour remettre le débat d’idées au coeur de la société.

les fondateurs du journal

Cela peut paraître utopiste, commente Florent, mais il faut être un peu utopiste pour changer les choses à une grande échelle. Et les premiers résultats sont très encourageants !

Actualités Acteurs de l'ESS

    Actualités de l’ESS

    CNNum : Croissance connectée : les PME Contre-attaquent

    Le CNNum a organisé un événement filmé le 12 avril à Bercy pour mettre en avant les nombreuses initiatives locales en matière de transformation numérique des PME

    Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

    Silver Solidarités, en faveur du bien vieillir !

    Initié par AG2R LA MONDIALE et l’Avise, Silver Solidarités est un programme d’accompagnement qui vise à soutenir le changement d’échelle d’innovations sociales en faveur du bien vieillir, sur les questions de lien social, d’aide à la personne, de mobilité, d’habitat et d’engagement.

    Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

    Finansol et la Banque de France organisent une table ronde le 21 avril 2017

    Le vendredi 21 avril 2017 de 11h à 13h à la Banque de France (39, rue Croix des Petits Champs - 75001 Paris), Finansol et la Banque de France se questionneront sur les outils de financement solidaire et les besoins des entreprises solidaires.

    Plus de détailsD’autres actus de l’ESS

    ESS en action / portraits

    Newsletters de l'ESS

    Nouvelle lettre d’information du Portail de l’ESS à l’Ecole : restez informés !

    Avec  cette Lettre, suivez les actualités du Portail, du dispositif « Mon ESS à l’Ecole », de la « Semaine de l’ESS à l’Ecole » 2017. Retrouvez la Lettre du Portail de l’Economie Sociale et Solidaire à l’Ecole de Février 2017.
    Restez informés des dernières ressources pédagogiques mises en ligne sur le Portail ou des actualités de l’ESS

    Plus de détails
    Retourner en haut de la page
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord