Déclaration de Bratislava : l'économie sociale, un acteur incontournable pour relever aux défis actuels de la société

- Publié le : 23 décembre 2016 -
illustration de l'actualité : Déclaration de Bratislava : l'économie sociale, un acteur incontournable pour relever aux défis actuels de la société

Déclaration de Bratislava : l'économie sociale, comme un acteur incontournable pour apporter des réponses efficaces aux défis actuels de la société dans l'UE et Monde

Les représentants des gouvernements signataires adoptent la présente déclaration :

Nous reconnaissons que la reprise économique dans l'Union européenne diminue le chômage, mais il reste incontestable que les disparités dans le cadre d'un tel développement sont encore nettement visibles et qu’il existe encore des régions et de larges groupes de citoyens qui ne bénéficient pas de la croissance économique.

… Nous exprimons notre conviction qu'une économie plus inclusive pourrait diminuer les inégalités et contribuer à l'effort européen commun de lutte contre l'exclusion sociale et permettrait de retrouver la confiance de nos concitoyens dans le projet d'intégration européenne.

Nous sommes conscients que l'économie sociale peut contribuer à la création d’emplois durables et d’innovations sociales, mais que les États membres n'utilisent pas encore tout leur potentiel pour développer cette économie.

Nous reconnaissons l’importance croissante de l'économie sociale ainsi que la nécessité de la renforcer par des mesures législatives et réglementaires plus larges et plus ambitieuses.

… Par conséquent, nous appelons d'urgence à prendre les mesures et décisions suivantes :

  • Continuer à suivre les recommandations formulées dans les déclarations antérieures pour la compréhension commune et le soutien aux diverses formes d'économie sociale, pour r la création d'un véritable marché unique de l'économie social, sur le soutien général aux programmes, projets et fonds de l’UE ; et pour le développement d'u écosystème financier adapté au bénéfice de l'économie sociale ;
  • À la lumière de ces points, les institutions européennes - surtout la Commission et le Parlement – devraient porter une attention particulièrement « attentive » aux conclusions du Conseil intitulé "La promotion de l'économie sociale en tant que vecteur essentiel du développement économique et social en Europe" adoptée par le Conseil européen le 7 Décembre 2015 ainsi qu’au Rapport général du GECES 2016 « Les entreprises sociales et l'économie sociale vont de l'avant » et veiller à utiliser ces recommandations dans le cadre des prochaines décisions à prendre dans tous les domaines qui pourraient être interconnectés avec l'économie sociale ;
  • Il conviendrait de renforcer le programme « Social Business Initiative » de la Commission européenne, mis à jour par le nouveau Plan d'action européen pour l'économie sociale et mis en place en 2017 en coordination avec les autorités nationales et les organisations représentatives et les recommandations du GECES, tout en profitant de "Initiative for start-up and Scale Up" adopté en novembre 2016. Ce plan d'action devrait être définitivement inclus dans le Programme de travail de la Commission ;
  • La Commission européenne devrait s’assurer d’un continuel dialogue entre les directions de l'emploi, de la croissance et du développement régional, au niveau tant politique que technique, afin de s'assurer que les instruments financiers utilisant « l'ESIF Fonds » prend dûment en compte le caractère spécifique et les besoins de l’économie sociale ;
  • Des rencontres régulières de haut niveau de hauts représentants politiques chargés de l’économie sociale devraient être promues dans tous les États membres de l'Union européenne afin de jeter les bases d'une coopération renforcée.

 

Signé le 1er Décembre 2016 à Bratislava par :

Andreas ASHIOTIS

Secrétaire permanente, Ministère du travail, du bien-être social et de l'assurance sociale,

Chypre

 

Tadej SLAPNIK

Secrétaire d'État chargé d'établir le dialogue avec la société civile, la coordination des initiatives civiles et l'entrepreneuriat social

Slovénie

 

Oana-Silvia TOIU

Secrétaire d'État, Ministère du travail, de la famille, de la protection sociale et des personnes âgées

Roumanie

 

Amedeo TRAMBAJOLO

Conseiller diplomatique, ministère du Travail et des Politiques sociales

Italie

 

Ján RICHTER

Ministre du Travail, des Affaires sociales et de de la famille,

République slovaque

 

Nicholas SCHMIT

Ministre du Travail, de l'Emploi et de l’économie solidaire

Luxembourg

 

Fatima BÁÑEZ

Ministre du Travail et de la Sécurité sociale,

Espagne

 

Michaela MARKSOVÁ

Ministre du Travail et des affaires sociales

République tchèque

 

Martine PINVILLE

 Secrétaire d'Etat, Secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire

France

 

Ourania ANTONOPOULOS PAPADIMITRIOU

Ministre de la lutte contre le chômage

Grèce

Actualités Acteurs de l'ESS

    ESS en action / portraits

    Newsletters de l'ESS

    LObservatoire européen de la Transition - Newsletter de l'équipe Pour La Solidarité

    L’Observatoire européen de la Transition se définit comme une plateforme d'information et d'analyse de la Transition à destination des professionnels, des décideurs publics et des particuliers.

    Plus de détailsDécouvrez les newsletters de l'ESS !
    Retourner en haut de la page
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord